Enquête de santé : Ces ordonnances qui tuent

Actualités

Enquête de santé : médicaments, ces ordonnances qui tuent

Un médicament est par définition censé nous soigner… Pourtant, chaque année en France, les médicaments sont responsables d’au moins 18.000 décès. C’est plus que les accidents de la route et les suicides réunis.

La France est le pays européen où l’on consomme le plus de médicaments et 9 fois sur 10 les consultations se soldent par la rédaction d’une ordonnance. Cette habitude a une conséquence directe : les risques d’accidents médicamenteux se multiplient.

Chaque année, on estime que 150.000 patients sont hospitalisés à cause d’effets indésirables provoqués par leurs traitements.

Ces accidents peuvent être la conséquence d’effets secondaires connus ou d’erreurs humaines : médicaments mal pris, mal prescrits, intéractions entre plusieurs molécules ou avec des aliments qui peuvent rendre les traitements inefficaces ou toxiques.

Une population est particulièrement exposée à ce risque : les personnes âgées. La moitié des médicaments est consommée par les plus de 60 ans et passé 75 ans, une personne prend en moyenne 9 médicaments par jour ! Un cocktail chimique aux conséquences désastreuses. Un tiers des hospitalisations des personnes âgées serait ainsi dû aux médicaments.

La Haute Autorité de Santé a récemment publié une mise en garde concernant l’abus de benzodiazépines (anxiolytiques, somnifères) chez les personnes âgées. Des médicaments qui seraient à l’origine de 20.000 chutes fracturées par an et de 1.800 décès.

Comment lutter contre ce problème de santé publique ? Quelle est la part de responsabilité des médecins, des patients et des laboratoires pharmaceutiques dans ces accidents ? Au-delà du problème de santé publique, cette overdose de traitements illustre une question de société : la médicalisation à outrance de la vieillesse.

Le documentaire de Marie Bonhommet « Médicaments, la vieillesse en otage » sera suivi d’un débat animé par Marina Carrère d’Encausse, Michel Cymes et Benoît Thevenet.

Source 

×